Entrez dans un nouveau monde, une nouvelle région, et découvrez Pokemon sous un autre angle dans ce RPG.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chaos et destruction

Aller en bas 
AuteurMessage
Tetsuo Kanjiri

avatar

Messages : 83
Pokedollars : 2453
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 26
Localisation : Près de Manhattan

Fiche du voyageur
Niveau: 1
Expérience du personnage:
15/100  (15/100)
Liste de vos RP en cours:

MessageSujet: Chaos et destruction   Dim 5 Aoû - 16:13

Rien que pour faire chier mon gsm, je vais tout faire en un post !

Chapitre 1 : Libération

Dans le monde, la région de Sinnoh était très connue. Ce qui faisait sa beauté, c'était les Colonnes Lances, les statues de légendaires, mais aussi son souterrain, où de nombreux archéologues fourmillent à la recherche de trésors enfouis. Les pokémon légendaires gardaient la région à l'abri du danger : Dialga, maitre du temps et Palkia, maitre de l'espace. Une organisation criminelle appée la Team Galaxie tentait et tente encore de réaliser le souhait de leur chef Hélio, mais les champions des arènes et les membres de la Ligue des 4, pouvoir suprême des dresseurs de chaque région, veillaient au grain.

Certes Dialga et Palkia étaient très puissants et particulièrement bienfaisants, un troisième légendaire existait. Son comportement lui a valu d'être banni au fin fond d'un monde alternatif où rien ne vivait, où les lois élémentaires de la physique sont bouleversées. Tenant compte de ces étrangetés, il fut appelé le Monde Distorsion et seul son principal habitant était autorisé à y pénétrer. Son nom est Giratina, un être abominable aux allures de démon vivait ainsi reclu, à distance du monde des humains.

Un jour, Hélio et ses commandants capturèrent trois pokémon mythiques vivant dans les trois lacs de Sinnoh et fabriquèrent une chaine rouge à partir de leur cristal. Il tenta de contrôler Dialga et Palkia à partir de cet élément mais une chose se produisit alors, devant les yeux de Cynthia le maitre de la Ligue qui y assista impuissante. Une fissure dans le continuum espace-temps fit apparaitre un énorme portail noir d'où apparut Giratina comme venu s'inviter à la petite fête. Une fête qui tourna au cauchemar lorsque Hélio fut entrainé dans le Monde Distorsion, succédé de Cynthia par le légendaire.

Une fois coincé, Hélio combattit Cynthia, laquelle en sortit vainqueur au cours d'un terrible affrontement. Tout le monde regagna alors le monde des humains sains et saufs. Le bien avait encore triomphé. Le portail se referma et tout redevint paisible dans la région.

La raison de l'interdiction d'accès dans ce monde n'était pas par souci de sécurité pour les humains mais par sécurité pour le monde entier. En effet, l'engouffrement d'Hélio dans le Monde Distorsion ne fit qu'agraver la situation car au moment où le portail est apparu, le continuum espace-temps se fragilisa, perturbant leur cours. Giratina avait désormais la possibilité de faire apparaitre plusieurs autres portails, ayant la possibilité de mettre fin à son bannissement censé être éternel. Ce que Dialga et Palkia ignoraient. Pour bannir Giratina, ils s'y étaient mis à deux mais avec l'aide d'un puissant dresseur aujourd'hui mort depuis bien longtemps.

Telle une épée de Damoclès au-dessus de Sinnoh, Giratina menaçait la région depuis son monde, attendant l'occasion parfaite pour faire son apparition.

Une nuit d'août, aux Colonnes Lances, Dialga sentirent la présence de Giratina et guettèrent la moindre trace de portail. Par surprise, deux portails apparurent en-dessous des deux protecteurs qui tentaient de s'en extirper mais en vain car il les aspirait inexorablement. Dialga et Palkia venaient d'être victime de la fourberie de Giratina et se retrouvèrent bloqués dans le Monde Distorsion sans possibilité de rejoindre leur monde car leurs pouvoirs étaient inefficaces dans cet univers distordu.

Privée de ses deux protecteurs, Sinnoh était à la merci d'un démon à la méchanceté et la puissance que tout le monde craignait. Giratina sèmerait la destruction dans toute la région, s'attaquant d'abord aux habitants puis aux bâtiments, passant de région en région. Ce pokémon avait la puissance de détruire la planète et venait de se libérer de ses chaines...

Une nuit, dans la périphérie de Voilaroc, Mélina, la championne locale se réveilla en sursaut, après que son Lucario ait senti un grand danger approcher, sortant de sa pokéball.

-Que se passe-t'il, Lucario ?

-Luuca...

-J'ai un mauvais pressentiment. Allons dehors pour en avoir le cœur net.

-Mais c'est un cauchemar ! Comment c'est possible ?

-Luca !

-Et ce ciel pourpre, comment...attends une seconde. Ciel rouge, ambiance lourde et insupportable...

Mélina avait quelques amis dans les champions d'arène mais aussi dans la Ligue. Notamment Lucio, qui aimait les livres plus que tout et qui l'énervait tout le temps avec ses histoires endormissantes. Mais bizarrement, elle en avait retenues deux ou trois, pour leur côté assez étrange.

-Oh, bonjour très chère, tu tombes bien, je pensais justement à toi.

-Oui, eh bien je voudrais entendre ton histoire concernant ce ciel rouge il y a longtemps.

-Mon coeur trépigne à l'idée de te raconter une histoire...toi qui es si réfractaire à mon génie littéraire.

-T'es gentil, t'entres pas dans les détails. Je veux juste que tu me dises ça le plus résumé possible.

-D'accord, et que veux-tu savoir au juste ?

-Si par un pur hasard le ciel devenait subitement rouge sang et que l'ambiance se faisait très lourde, ça voudrait dire quoi ?

-Oh oui je vois de quelle histoire tu parles, celle du bannissement de Giratina. Eh bien selon la légende, ça présagerait son retour et une destruction de la planète dans un futur proche... Mais rassure-toi, c’est un mythe, une légende, il y a peu de chance que ça se produise.

-Ah vraiment ? Alors venez voir dehors et constatez donc ce qu’il s’y passe !

Le duo se dirigeait en dehors du bâtiment de la Ligue, Mélina se faisant de plus en plus inquiète et Lucio souriant de voir ainsi ses proches (ou l’un d’entre eux en tout cas) s’intéresser un peu plus à ses œuvres. Lucario, qui ressentait l’effroi de sa dresseuse, commençait à essayer de la rassurer en posant sa patte sur son épaule. Lucio connaissait cette enfant depuis de nombreuses années, elle était infatigable, courageuse comme n’importe quel homme normalement constitué, très forte aussi bien mentalement qui physiquement. Que de qualités qui faisait d’elle une championne d’arène terriblement difficile à vaincre, mais son comportement actuel le fit retourner sa veste : il avait compris que quelque chose de grave s’était produit pour la mettre dans tous ses états comme ça. Il posa aussi sa main sur son épaule, pour lui montrer qu’il la croyait et qu’il voulait revoir la Mélina courageuse d’antan. Arrivés dehors, leur regard se figea alors car la lune avait pris une couleur rouge sang, sans grande surprise pour la championne. Baissant ses lunettes et laissant tomber le livre qu’il avait dans la main, Lucio n’en crut pas ses yeux : la légende venait de se réaliser.

Chapitre 2 : Echauffement

Une grosse goutte de sueur perla sur le front du membre du Conseil, fixant toujours la lune écarlate. Mélina, quant à elle, baissa la tête… Ses yeux s’assombrirent et elle serra les dents. Lucario savait que tôt ou tard cela se produirait. Une goutte de cristal sortit de l’œil de Mélina et perla sur sa joue droite, laissant place à une deuxième et à une série d’autres plus fréquentes avant de retomber sur l’herbe, colorant son vert d’une touche de bleu pâle. De toute sa vie, Lucio ne l’avait jamais vu verser une seule larme, que ce soit de tristesse ou de joie, ce qui le troubla au plus profond de son être. Le cours du temps et de l’espace ainsi libres d’être distordus à volonté sans leur maître respectif, Giratina s’échappant de son monde après des siècles d’enfermement, la lune sanguine, l’apocalypse approchait à grand pas et Mélina le réalisa. Elle ne savait pas ce qu’il fallait faire pour une fois, ses ancêtres sont morts depuis longtemps ; devait-elle prendre le relai ou laisser le destin faire son macabre travail ? Lucio, lui, tentait de garder son sang-froid, serrant juste les poings en guise de signe de contrariété mais avait aussi ce sentiment que la fin était proche.

De son côté, Giratina arrivait au-dessus de Bonville. Un concours était en train de s’y dérouler, monopolisant l’attention de toute la ville. Un grand édifice pour un grand concours, l’occasion idéale pour lui de frapper un grand coup sans devoir provoquer la panique et ainsi gâcher de telles opportunités et profiter pleinement de l’effet de surprise. Un Dracolosse entra en scène. Giratina visualisa l’ensemble de la structure. Attaque Dracochoc, applaudissements du public. Le sombre pokémon repéra un point sensible du bâtiment dans les fondations, se concentra un peu et provoqua une petite entaille dans la poutre métallique. Commentaire du premier membre du jury, du deuxième. L’entaille s’agrandit et sectionna la poutre, provoquant une instabilité structurelle, suivi d’un petit tremblement presque imperceptible des gradins. Une deuxième suivit alors, se propageant dans tout son contour. Infirmière Joëlle s’apprêtant à donner un petit compliment pour ne pas décevoir le candidat. Les fondations cédèrent finalement, amenant à un effondrement du toit sur les spectateurs, qui tentèrent de fuir mais en vain car Giratina avait condamné mentalement toutes les portes, les obligeant à mourir sous le poids des décombres. Le bâtiment s’effondra alors sur lui-même, ne laissant aucun survivant, ou presque. Une ombre toussait, visiblement chanceuse d’avoir pu profiter de l’effondrement pour sortir par un trou. Face à la bête, l’homme se figea alors, tremblant de partout, jusqu’à ce qu’une poutre métallique en équilibre stable tomba et le transperça de tout son corps, parfaitement dans le prolongement de la ligne de mire de l’objet.

Le lendemain, Kiméra, la championne d’Unionpolis comme toujours en train de bouger, passa faire un petit tour aux concours de Bonville afin d’encourager les candidats. Elle était d’humeur joyeuse et marchait en cadence, mais ce sentiment n’allait pas durer et se transforma brutalement en effroi en voyant le bâtiment en ruine et la ville déserte. Faisant sortir Magirêve de sa pokéball, elle lui ordonna urgemment de sonder le tout en cherchant le moindre survivant mais en vain. Elle se précipita un peu plus près et trouva un habitant empalé par une poutre qui lui sortait du crâne et de l’entre-jambe, fixe tel une statue décrivant l’atrocité de l’accident qui venait de se produire. Détournant le regard par réflexe, Kiméra ordonna à son compagnon de masquer le spectacle macabre avec une attaque psychique basée sur le reflet d’un élément afin de renvoyer l’image désirée sur tout son contour et ainsi donner l’impression que le bâtiment s’est juste effondré. L’agent Jenny dépêchée sur place, elle observa les décombres et ne put passer à côté des cadavres plus que nombreux qui se cachaient derrière les parois.

-Agent Jenny, qu’allons-nous faire ? Nous ne pourrons cacher ce macabre accident indéfiniment.

-Je sais. Vous ne pouvez pas utiliser une attaque Psy et…

-Voiler un tel édifice ? C’est impossible ! Et en admettant que tous mes pokémon s’y mettent, combien de temps pourraient-ils tenir ? Cinq minutes, dix tout au plus.

-C’est très embêtant…je vais donc devoir tout recouvrir avec ce que j’ai au poste ou ici au centre Pokémon. Le temps de quadriller la zone pour éviter les regards d’éventuels curieux qui passeraient par là et j’y vais. Vous, arrangez-vous pour occuper ceux qui viennent pour ne pas qu’ils soient pris d’envie de jeter un œil vers le désastre.

-Entendu. Je ferai tout mon possible pour les retenir et les éloigner du lieu de l’accident. Magirêve, repose-toi et toi, prend le relais ! Vite !

Entendant le bruit d’un pokémon retournant dans la pokéball, Jenny se retourna et remarqua la pauvre victime d’une poutre tombée, s’agenouilla et mit sa main sur sa bouche. Le spectacle était si horrible qu’avec le sens de l’observation de l’agent, elle manqua de défaillir un instant. Se relevant une fois l’homme dissimulé, elle se reprit en main et commença à écrire son rapport pour son supérieur, même si sa mission n’était pas terminée ; elle notait le plus de détails possible pour ne rien oublier. Ectoplasma avait pris la relève de son collègue et faisait de son mieux pour durer le plus longtemps possible. Pendant ce temps, Jenny courut vers le poste afin de trouver une bâche ou autre permettant de masquer le bâtiment effondré. Malheureusement, rien n’était assez grand pour tout recouvrir. Voyant son agent principal chercher quelque chose comme si sa vie en dépendait, le Capitaine Martin, qui était dans son bureau juste à côté, arriva derrière elle.

-Jenny !

-Capitaine ! *garde à vous*

-Que diable faites-vous à chercher sans arrêt sans trouver ? Vous mettez le poste sans dessus-dessous.

-Je dois recouvrir un bâtiment, et rien n’est assez grand pour ça. C’est urgent, le concours de Bonville s’est transformé en cauchemar et toute la structure s’est effondrée, tuant tous les habitants de la ville ! Je dois me dépêcher, j’ai de la chance que Kiméra soit arrivée avec ses pokémon, elle s’arrange pour occuper les éventuels passants en masquant un malheureux transpercé d’une poutre trop profondément enfoncé dans le sol pour l’en extraire.

-Je vois. Je vous accompagne, avec mes compagnons, nous trouverons une solution, mais il faut nous dépêcher car si nous provoquons la panique, ce sera l’anarchie. La dernière chose que nous, agents de police, voulons, c’est de ne pas pouvoir instaurer la sécurité parmi les habitants. C’est une mission important, c’est pour ça que je tiens à vous aider. Si les passants voient ça, ils paniqueront et la nouvelle se répandra comme une trainée de poudre !

Le capitaine Martin ferma le poste avec un écriteau posé sur la porte et rejoignit son agent sur le chemin.

Pendant ce temps, Giratina préparait un mauvais coup encore plus ignoble, qui ferait non pas cinquante ou cent victimes mais beaucoup plus…

(Je tiens à m’excuser pour ne pas avoir copié l’accent et le franglais de Kiméra. Une prochaine fois peut-être ^^)

Chapitre 3 : Un plan bien ficelé

Bonville était privée de ses habitants. Une petite ville tranquille, sans soucis, juste quelques évènements locaux. Maintenant, c’est une ville fantôme, anéantie partiellement par un pokémon Spectre. Le capitaine et l’agent réussirent à masquer le désastre en vue d’une solution plus efficace pour redonner à cette ville son bâtiment concours. Giratina aime quand un plan se déroule sans accroc, mais ce qu’il aime encore plus, c’est s’améliorer au fil des essais. Il avait déjà tout prévu durant la journée, il ne comptait pas attendre plus longtemps, quitte à faire une ville de moins toutes les nuits ! Il venait de sortir de sa prison, pourquoi se priver d’une petite vengeance ? Il n’y avait personne pour contrecarrer ses plans.

Soudain, Giratina eut une idée meilleure que n’importe quel autre plan : il est capable d’engloutir les formes de vies et les objets dans un trou noir puisqu’il est de type Spectre, alors pourquoi se casser la tête à engloutir une ville une à une en attendant tranquillement que les gens paniquent quand on peut engloutir toute la région ? Evidemment, il ne pourrait pas le faire seul, Sinnoh est quand même une région très très vaste, il devrait utiliser plusieurs aides comme des pokémon Spectre placés aux quatre coins de la région pour l’aider. Ensuite, il lui suffirait de passer à la suivante pour répéter le mode opératoire. Un plan simple, audacieux, ingénieux, et surtout un plan discret car personne ne sera censé savoir qu’il prévoit une telle offensive, sinon ils pourraient bien faire échouer son plan.

Il se dirigea vers Unionpolis à la nuit tombée, flottant toujours dans le ciel, tel un regard ne quittant jamais sa proie. Il avait l’intention de voler les pokémon de cette dernière car ils sont tous de type Spectre et puissants qui plus est. Idéal pour un premier groupe.

Sentant comme un danger planer, Kiméra sortit de son arène et aperçut que la lune était devenue cramoisie voire presque pourpre, ce qui l’intrigua beaucoup. Voyant une silhouette se rapprocher d’elle par le ciel, elle fit sortir Grodrive de sa pokéball avant de constater que c’était un légendaire qui était tout près d’elle. Et Giratina, censé être dans le Monde Distorsion depuis des centaines d’années en plus. Par réflexe, elle ordonna à son pokémon de lancer Psyko pour le stopper mais ce dernier ne fut pas le moins du monde affecté et l’envoûta ensuite. Voyant son comportement étrange, Kiméra eut comme un doute, elle ne savait plus quoi faire pour le faire redevenir lui-même, le renvoyer dans sa pokéball ? Pourquoi pas ? Mais et si les autres subissaient le même phénomène ? La solution serait de tous les faire attaquer en même temps ! Elle sortit alors tous ses compagnons de leur pokéball. Le regard de Giratina brilla alors, attendant cet instant précis avec impatience. Une série d’attaques Ball-Ombre se dirigea vers Giratina qui esquiva sans grand mal et utilisa ses pouvoirs pour détourner leur attaque vers la championne qui fut frappée par surprise de plein fouet. Véritablement terrassée par cette attaque multipliée par six, elle tentait de se relever mais s’évanouit finalement. Giratina en profita pour envoûter ses pokémon qui lancèrent leur meilleure attaque vers la championne évanouie, mettant fin à son existence pour de bon. Sinnoh venait de perdre un champion d’arène…

La nuit ne faisait que commencer et Giratina s’était déjà trouvé six marionnettes à utiliser pour son plan maléfique. Ensemble, ils volèrent jusqu’à Verchamps pour y placer ses pions, mais évidemment en-dehors de la ville, pour que personne ne les trouve et ne le gêne dans sa préparation. Il prévoyait de les enfermer dans une cage spectrale pour les empêcher de s’échapper pendant que Giratina contrôlerait un autre groupe. Même lui ne pouvait pas envoûter autant de pokémon à une distance aussi élevée que la région elle-même. Il plongea alors dans le lac près du Lac Courage et y enferma les six prisonniers dans une cage spectrale hermétique avant de continuer sa route vers de nouvelles victimes.

Pokémon Spectre, pokémon Spectre, où en trouver ? Mais en y réfléchissant, des pokémon Psy feraient aussi l’affaire ! Ou Ténèbre. Un petit instant de réflexion… Les trois êtres lacustres SONT de type Psy. Et justement ils sont trois, donc ils alimenteront facilement son besoin de puissance ! Mais un petit problème persistait : les champions. Ils feront tout pour protéger le lac, Gladys, Lovis mais le plus important : les deux gêneurs qui habitent pas loin du Lac Savoir. Avec de la chance, il bénéficiera de l’effet de surprise et arrivera à prendre le contrôle des trois êtres avant qu’ils n’aient eu le temps d’envoyer un signal de détresse par télépathie. Mais ça paraissait peu probable car le moins qu’on puisse dire c’est que les pokémon Psy sont doués pour ressentir ce qui les entoure et comme l’aura obscure de Giratina ne passait vraiment pas inaperçu, il se ferait repérer de loin… De toute façon, le temps que les champions arrivent sur les lieux, il aura déjà pris possession de leur corps.

Une fois son assaut mis en place, il se dirigea vers Verchamps, d’où il était parti. Créfadet ressentit directement l’aura maléfique qui s’approchait de lui et envoya à Lovis un message de détresse par pensée mais il dormait à poings fermés comme à son habitude. Créfadet sentait la force obscure venir de plus en plus près et essaya à nouveau jusqu’à le réveiller en sursaut.

Face à face, Créfadet contre Giratina. Combien de temps pourra-t’il lui résister avant de succomber ? Il fallait tout donner et il le savait bien, même si ses chances de victoire sont quasi nulles, mais personne ne vint lui porter secours. Commençant rapidement, le pokémon Spectre attaqua et pris possession de son esprit. Le petit pokémon tentait de se libérer de son emprise par des attaque mais elles étaient trop faibles et ne l’affectaient pas autant qu’il l’aurait voulu. Tout à coup, une trombe d’eau frappa Giratina et sortit Créfadet de son emprise. Lovis courait vers lui et sortit en plus ses autres pokémon que le Mustéflott qui venait de lancer un puissant Hydrocanon. Furieux, le légendaire lança Revenant sur le champion et le frappa par derrière, sans qu’il ait eu le temps de se défendre. Posant seulement un genou à terre, Lovis, se releva par la suite et ordonna à sa troupe de lancer leur meilleure attaque sur l’ennemi, mais Giratina n’était pas patient du tout et fit apparaitre un trou noir en-dessous du champion et ses compagnons, les figeant sur place en s’enfonçant. Non content de les voir se débattre en sombrant dans les ténèbres, il profita de la faiblesse de Créfadet pour achever sa possession et fit s’effondrer la caverne sur Lovis et le noya dans le lac. Giratina s’envola alors avec son nouveau prisonnier.

Il était à présent sûr de sa victoire. Avec une aide aussi grande, il possèderait Créhelf et Créfollet avec une facilité déconcertante ! Et encore mieux avec Créhelf dans son équipe. Tous deux volèrent alors vers Frimapic afin de capturer un nouveau pokémon lacustre et ainsi devenir invincible face aux gêneurs qui sont connus pour mettre des bâtons dans les roues de leurs adversaires. Il comptait les éliminer dans d’atroces souffrances pour les faire payer leur entêtement…

Pendant ce temps, un bateau arriva au port de l’Aire de Combat. Une foule de passagers en descendit précipitamment, des personnes de tous genres, des montagnards, des scientifiques, des dresseurs ivres d’aventures en découvrant les Aires après avoir battu le Maître. Juste une personne se démarque des autres : une longue chevelure brune, une casquette, un long pantalon blanc avec une chaine sur le dessus, accompagné par son fidèle compagnon ardent. La seule chose qui le différencie des autres, c’est le fait de s’être trompé d’endroit, encore. Il devait aller à Frimapic pour pouvoir parcourir la région, pas sur cette île isolée de la région.

« Je crois bien que nous sommes au mauvais endroit, Reshiram, il faut aller à Frimapic, c’est le seul endroit où le bateau peut aller à part cet endroit. C’est une belle ville quand même, un peu frisquette cela dit, et en plus il paraitrait que Créhelf y vit… »

Chapitre 4 : Une aide précieuse

Le mystérieux inconnu parlait à son compagnon à l’intérieur de sa pokéball, probablement car celui-ci est un peu trop gros pour l’accompagner sur l’épaule ou la tête comme un pokémon ordinairement petit. Mais ça ne l’empêchait pas de lui faire prendre l’air de temps en temps, au gré du temps qui ne changeait pas beaucoup sur les routes.

Une fois arrivé à Frimapic, il remarqua que le soleil était recouvert de nuages blancs et rendaient le temps encore plus « frisquet » mais il n’était pas vraiment dérangé par cette absence de chaleur car il était très résistant, malgré sa tenue légère. Son partenaire, en revanche, aimait cette fraîcheur, elle la stimulait et lui permettait de mieux produire le feu qui l’anime. Un beau duo de deux amis qui ne séparent jamais et qui affrontent tous les obstacles sans jamais abandonner, jusqu’à les pulvériser. Le dresseur avait un lourd passé, cependant, il était dans une organisation criminelle et même un membre très influent. Il voulait se lier d’amitié avec Reshiram dans le seul but de libérer les pokémon de l’emprise des humains, mais il comprit très vite que son père l’avait manipulé et dissout l’association immédiatement après l’arrestation de son paternel. Depuis, il parcourt les régions à la recherche d’aventures avec son légendaire qui ne l’avait pas quitté, même sachant le fin mot de l’histoire. Il était maintenant à Sinnoh, encore. « Avec de la chance, Cynthia aura oublié » se répétait-il parfois dans sa tête, mais ne laissait pas le passé influencer son but : reprendre le bon chemin et accoster à Frimapic ! Ce qu’il avait déjà fait…

Une fois arrivés dans la ville, ils firent un petit bonjour à Gladys qui s’ennuyait ferme dans son arène. Il lui proposa un petit match pour plaisanter, que cette dernière prit plutôt bien, compte tenu de la manie moqueuse de son opposant.

-Alors, mis à part cette petite plaisanterie de bon goût, qu’est-ce qui t’amène dans Sinnoh, N ?

-Oh, comme d’habitude, Reshiram et moi aimons nous balader sans vraiment de destination précise, mis à part celle du vrai continent de la région et pas cet îlot d’aires en tous genres séparé du reste.

-Ah je vois. En tout cas, je constate que tu n’as pas changé, tu t’habilles toujours aussi léger, même sachant qu’il fait constamment en-dessous de zéro dans les alentours…

-Toi, on peut dire que tu sais frapper où ça fait mal… Je suis plus résistant que ça voyons !

-…Désolée, c’est la force de l’habitude. Quand un gamin joue au dur dans la neige, je le gronde en lui ordonnant de se rhabiller pour ne pas attr…

Tout à coup, Gladys se figea sans terminer sa phrase et sortit en trombe de l’arène en lançant un « si tu veux, tu peux venir, ton aide ne serait pas de trop ». N la rejoignit alors, suivant ses déplacement ; il se demandait ce que cette brusque interruption pouvait bien être. Il eut alors l’idée d’envoyer Reshiram et agrippa Gladys après être monté sur lui…

-Mais que…ah je vois, en volant on ira plus vite. Merci pour l’initiative, je n’y avais pas songé. Il faut aller au lac, et vite, car un grand danger menace Créhelf et ne va pas tarder à avoir de gros ennuis.

-Tu as développé des dons psychiques avec lui ? Tu m’impressionnes ! Tu as entendu ? Nous allons dans la grotte du lac.

Une fois avoir atterri, le duo entra dans le repaire de Créhelf et constata avec effroi que ce dernier et Créfadet étaient à aux côtés de Giratina, probablement manipulés mentalement par ce monstre qui devait croupir pour toujours dans le Monde Distorsion.

Par réflexe, Reshiram lança une trombe de flammes vers lui mais le duo lacustre créa un bouclier psychique pour contrer l’attaque et la dévier ensuite. Souriant un peu, le dresseur continua avec une stratégie cette fois, qu’il communiqua à son partenaire ; il n’eut cependant pas le temps de le viser, qu’il avait disparu en un éclair, certainement en train de lancer son attaque Revenant. N suait à grosses gouttes, pendant que Giratina préparait son assaut ; il frappa ce dernier dans le dos, le faisant poser un genou à terre. Décidé à ne pas se laisser abattre, il remit ça mais cette fois avec un petit bonus : il prit une pokéball et la cacha derrière son dos et demanda à Reshiram de lancer la même attaque le plus rapidement possible. Reshiram ouvrit la bouche, concentra une grande quantité de feu en une petite boule fixe rayonnante. Il visa Giratina avec précision et tira un rayon de feu très large vers lui mais c’était sans compter sur les deux « Cré » qui dévièrent son attaque avec beaucoup de difficultés. Le monstre disparut alors encore une fois, condamnant le dresseur à une nouvelle attaque par surprise qui entamera certainement beaucoup son énergie ; mais il avait l’intention de bien l’encaisser pour permettre à son plan de fonctionner. Giratina frappa de nouveau le jeune homme de plein fouet, ce qui le fit tomber par terre.

-Lucario, si tu veux bien te donner la peine…

Tout à coup, le pokémon surgit derrière lui et lui envoya Vibrobsur de toutes ses forces, affaiblissant partiellement son adversaire. Reshiram en profita pour lancer l’attaque qu’il chargeait durant l’altercation, ce qui envoyer Giratina heurter le mur du fond dans un fracas tel que quelques pierres tombèrent sur le coup. Furieux, il se releva et ordonna à ses deux esclaves de lancer Psyko contre N, qui ne put rien faire pour esquiver et fut pris dans leur attaque, livré à leur pouvoir. C’était ça ou blesser les deux pokémon lacustres, alors il préféra se donner à leur place, pour permettre à ses pokémon de ne pas souffrir d’avantage. Créfadet et Créhelf le bombardèrent de matière psychique, donnant l’impression à leur prisonnier que sa tête pourrait exploser à tout moment tellement il souffrait. N hurlait de douleur, mais garda un peu de force pour un ordre à Reshiram, qui frappa la paroi, prit un rocher et l’envoya sur le duo, qui le stoppa facilement, relâchant le dresseur, qui s’écroula alors par terre. Allant au secours du blessé, elle utilisa l’un de ses pokémon Glace pour lui refroidir les tempes et atténuer la douleur. Content de sa victoire, Giratina s’envola avec ses deux prisonniers, perçant la paroi de la grotte pour se frayer un chemin.

-Tu vas bien ?

-…………………….oui, je vais bien, j’ai juste besoin de récupérer quelques secondes.

-D’accord mais ne force pas trop…

-Rassure-toi, je suis juste un peu sonné, on en a vu d’autres, pas vrai Reshiram ?

-Shiiiii…

-Je vois. Allons parler de tout ça à la police maintenant, ils doivent être avertis de l’évasion de Giratina !

N acquiesça et tous deux partirent vers le poste le plus proche et informa l’Agent Jenny et le capitaine Max, qui prirent les dispositions en agrafant des affiches dans toute la ville et en communiquant la nouvelle aux autres postes qui feraient pareil. Promettant de ne pas en parler à la presse, N et Gladys rejoignirent l’arène où ce dernier la salua aimablement avant de repartir parcourir la région, convaincu que la population avertie, Giratina se calmerait et arrêterait de telles captures. Après tout, il a pris de gros risque en capturant deux Psy sachant que les champions seraient avertis et le jeune homme savait qu’il agirait la nuit pour plus de discrétion, c’est pour ça qu’il se dirigeait vers Littorella, où il connaissait l’emplacement du Lac Savoir…

Chapitre 5 : Deux sur trois

Littorella était une petite ville très connue, notamment pour le laboratoire du professeur Sorbier qui découvrait de temps en temps un petit quelque chose sur le monde des pokémon, le faisant partager avec les jeunes et collègues qui passent sa porte. Connue aussi pour Lucas et Aurore qui qui habitait à Bonaugure étaient autrefois dresseurs en herbe et qui sont devenus, du jour au lendemain, assez forts pour avoir leur place au Panthéon après avoir vaincu brillamment le Maître de la Ligue. Accédant par la suite au titre de « jeunes prodiges » pour les voisins et connaissances et de « sales gamins gêneurs » pour la Team Galaxie. Giratina ne les aimait pas du tout, il les avait observés depuis son monde plusieurs fois et le simple fait de les voir se mêler de tout et de gêner les autres par leurs talents de dresseurs le rendait furieux. Il avait hâte de se venger d’eux et se dirigeait justement vers ce coin… Il voulait d’abord les faire souffrir et ensuite capturer Créfollet, c’était son petit plaisir.

Le soir était tombé, depuis, Lucas, Aurore et les autres habitants allaient dormir. Il ne voulait pas s’en prendre à eux juste par vengeance mais il pensait qu’éliminer le problème à la source était une stratégie payante. Giratina se fit discret et entra dans la maison de Lucas qui commençait à dormir paisiblement, ne voyant pas l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête représentée par la lune sanguine. Fixant sa cible, il envoya une Ball-Ombre sur le jeune garçon qui tomba de son lit en se tordant dans tous les sens ; cette attaque n’était pas comme les autres, elle avait un effet différent sur les humains et envahissait le corps de la victime d’un concentré de ténèbres qui corrompait tout son être. Une fois bien entamé, Lucas tendit la main vers sa table de nuit pour prendre son pokémon mais Giratina ne l’entendait pas de cette oreille et relança son attaque encore plus intensément, ce qui terrassa le pauvre garçon qui commençait à sombrer dans les ténèbres. Un esprit pur comme lui est doublement affecté par les attaques spectrales de ce genre, mais ne comptait pas abandonner aussi facilement et se releva bien difficilement. Giratina n’aimait pas ses airs de dur à cuire et disparut instantanément et le frappa peu après dans le dos, lui faisant heurter le coin de son lit, ce qui le fit s’évanouir. Convaincu que son sort est scellé, le monstre créa quatre Ball-Ombre qu’il fusionna en une et la lança sur Lucas, le condamnant à souffrir le martyr jusqu’à ce que la mort décide d’abréger ses souffrances.

Une fois débarrassé de ce gamin entêté, Giratina prit la route de Bonaugure pour s’occuper d’Aurore, qui dormait à poings fermés. Entrant sans frapper, il bouscula son lit pour l’en faire tomber et la réveiller par la même occasion. Pleine de bleus, elle sortit de dessous son lit et se releva en se frottant de la poussière ; elle vit que Giratina en personne se tenait devant elle et resta tétanisée de peur, tremblant de partout. Le monstrueux pokémon n’aimait pas utiliser tout le temps les mêmes attaques et ordonna à ses deux compagnons qui restaient en retrait depuis quelques temps de s’occuper d’elle et de la tuer lentement, lesquels s’exécutèrent. Ils lancèrent simultanément leur attaque Météores, qui toucha Aurore de plein fouet, déchirant son corps entier de partout, de plus en plus, jusqu’à transformer son pyjama en lambeaux. La jeune femme resta un instant debout, les morceaux de vêtements lui tombant du corps, puis tomba sur ses genoux avant de s’écrouler sur le sol de sa chambre la tête la première. Giratina, voyant qu’Aurore n’allait pas tarder à mourir, lui envoya son Ball-Ombre pour s’assurer du travail correctement effectué… Il partit ensuite vers le Lac Savoir, sans se presser, laissant la jeune femme agoniser.

Pressentant l’arrivée d’une force obscure, Créfollet envoya un message mental à ceux qui étaient en mesure de contrecarrer ses plans mais personne ne vint jusqu’à ce que Giratina entre dans sa grotte. Constatant que ses deux collègues étaient envoûtés par l’horrible pokémon, il tenta de le raisonner mais en vain car ils se mirent à l’immobiliser immédiatement, lui coupant toute retraite. Sachant s’avouer vaincu, Créfollet se rendit ; personne pour lui porter secours, un légendaire connu pour sa perfidie, deux de ses confrères de son côté, il n’avait absolument aucune chance de résister. Une fois pris possession du dernier pokémon lacustre de Sinnoh, Giratina reprit son envol vers Joliberges, la ville la plus au sud-ouest de la carte.

Quelques minutes seulement après, il arriva à destination et se posa sur le sol, un peu plus loin en-dehors de la ville. Il pouvait enfin commencer à mettre son plan en action. Il avait l’intention de créer de pics d’énergie, trois exactement, et les positionner au sud-ouest, au nord et au sud-est afin de former un triangle qui lui fournira le surplus de puissance dont il avait besoin et ainsi engloutir Sinnoh dans un trou noir gigantesque. Si son plan fonctionne bien, il pourra faire la même chose avec Kanto, Johto, Hoenn, Unys et les autres régions qui ne sauront même pas qu’il est revenu en force pour les envoyer dans les ténèbres pour toujours ! Juste un tout petit caillou persistait dans les rouages de son plan parfait : N et Cynthia, le Maître de la Ligue. Ils pourraient bien comprendre son manège et détruire tous ses efforts, l’obligeant à recommencer encore et encore jusqu’à ce qu’il y arrive ; ou encore les anéantir une bonne fois pour toute pour avoir le monde à sa merci ! Posséder de tels pokémon était tout simplement impossible à lui tout seul, il lui faudrait acquérir plus de puissance en drainant plus de pokémon, mais il n’avait pas le temps, il devait absolument mettre en place ses trois dents avant qu’ils ne comprennent son but final.

Giratina ordonna à ses trois prisonniers de bâtir une pointe en pierre de dix mètres de haut, légèrement courbée vers la ville et dirigée vers le ciel, plus précisément le milieu de la région dans le ciel. Une fois la construction achevée, il draina toute l’énergie vitale et psychique des trois pokémon et en imprégna la dent en pierre, la teintant d’un mauve-rouge sinistre. Après avoir laissé les trois pokémon à leur triste sort, il s’envola vers Verchamps où « l’attendaient » ses pokémon Spectre.

Pendant le vol, il réfléchissait à sa prochaine cible, se demandant qui pourrait bien posséder les pokémon qu’il recherche... Flo n’avait que des pokémon Plante, Pierrick, des pokémon Roche, Gladys, des Glace dont un type Spectre mais pas suffisant pour générer assez de puissance. Il réfléchit d’avantage, élargissant sa recherche aux autres membres influents : la Ligue, qui malheureusement n’avait pas de type Spectre, Psy ou Ténèbre en quantité suffisante. En revanche, la Team Galaxie possédait beaucoup de pokémon de ce genre. Hélio, lui, avait un Corboss, un Dimoret, un Démolosse, un Drascore, le plein de pokémon Ténèbre ! Mais ce qui le chiffonnait, c’était le boss de la Team qui ne se laisserait sûrement pas faire, au vu de son âge et de son expérience, mais il lui suffirait de retourner son équipe contre lui au bon moment et il ne représenterait plus une menace.

Une fois arrivé à Verchamps, maintenant privée de son champion, et plongea sous la surface pour utiliser les pokémon de Kiméra pour construire ce nouveau pic en pierre. La magie de l’esprit, c’est quelque chose d’extraordinaire, il suffit d’implanter ses pensées précises dans le cerveau de ceux que Giratina veut pour qu’ils puissent réaliser avec précision l’objet en question par la simple force de leur pouvoir psychique. Avec des pokémon Spectre, c’était un peu plus long car ils ne maîtrisaient pas aussi bien leurs capacités mentales que les Psy, mais il était du genre persévérant alors il se contentait d’attendre qu’ils finissent par achever leur construction. Il fallait bien faire preuve de patience, pour un tel résultat qui devrait rayer de la carte une région entière ! Ce n’était pas quelque chose à prendre à la légère et surtout à ne pas bâcler.

Une fois terminé leur boulot, ils se tournèrent vers leur maître qui les vida de leur énergie vitale et psychique pour charger la grande dent qui prit aussi une teinte mauve-rouge, brillante et ondulante comme si elle voulait dématérialiser l’édifice. Deux sur trois, plus que celle de Frimapic à construire et son plan sera achevé et Sinnoh condamnée. Prochaine destination : le QG de la Team Galaxie.

Pendant ce temps…

« Allô ? Oui ? Qui est à l’appareil ? »

-C’est N. J’ai besoin de toi. Je sais que je t’ai fait beaucoup de tort, Cynthia, mais tu auras tout le loisir de te venger à nouveau quand la région sera sauvée des ténèbres.

-Je ne t’ai pas encore pardonné si tu veux savoir. Mais je vais devoir te demander d’être plus précis si tu veux que je sois à même de t’aider…

-Giratina s’est échappé du Monde Distorsion et a réussi je-ne-sais-comment à emprisonner ou neutraliser Dialga et Palkia. Nous sommes donc les seuls à pouvoir le contrer et l’empêcher de mettre son plan à exécution, peu importe de quoi il s’agit.

-D’accord, j’accepte de t’aider, mais uniquement pour le bien de Sinnoh.

Cynthia et N venaient de s’allier, un combat terrible s’apprêtait à s’engager, mais Giratina ne comptait pas les laisser faire, il concoctait déjà leur anéantissement.

Chapitre 6 : Une région disparait...

Volant vers Voilaroc, Giratina prit un moment pour réfléchir à comment il s’y prendrait pour approcher Hélio et lui voler ses pokémon. Il était bien protégé avec ses quatre commandants, et dans un endroit aussi petit que leur QG, il aurait une faible marge de manœuvre car s’il ne veut pas attirer l’attention, il fallait qu’il reste discret. Après avoir trouvé une idée, il sonda le bâtiment et repéra une salle avec un individu seul, il en déduit donc que c’était Hélio. Passant au travers la paroi, il entra dans la pièce située au plus haut du QG et y trouva celui qu’il cherchait…

-Giratina ! Comment peux-tu être ici ? Tu es censé te trouver dans le Monde Distorsion ! Personne ne t’a vu ? C’est assez impressionnant de ta part, il faut bien l’avouer. Mais je suppose que tu n’es pas venu ici pour faire la causette alors pourquoi ?

Sans prendre le temps de lui offrir un semblant d’attention, il envoya une Ball-Ombre vers Hélio qui l’esquiva de justesse. Comprenant qu’il voulait l’éliminer, il appela Dimoret à la rescousse, qui bondit alors dans les airs pour lancer Tranche-Nuit mais Giratina encaissa et en profita pour posséder son esprit. Immobile, il restait face à son adversaire, ce qui troubla Hélio, qui continua de lui ordonner d’attaquer, sans savoir qu’il était avec son ennemi. À sa grande surprise, il esquiva un coup réflexe de son partenaire et envoya Corboss pour lui venir en aide mais il ne faisait qu’aggraver la situation car son adversaire avait déjà gagné. Avec le Poing Glace de Dimoret, il attaqua Hélio pendant qu’il prenait le contrôle de Corboss, qui éjecta son dresseur avec une violente rafale de vent par ordre de Giratina. Il fit appel alors à Démolosse et Drascore en espérant qu’il ne sache pas contrôler autant de pokémon en même temps, mais il se trompait lourdement : c’était un légendaire et il avait déjà contrôlé les trois pokémon lacustres simultanément. Craignant de perdre la partie, il sonna l’alarme qui ramena Mars, Saturne et Jupiter après quelques secondes ; ils découvrirent leur chef mal en point, en proie à une terrible ironie, celle du pokémon qu’il traquait et qui veut maintenant le tuer pour emporter ses pokémon. Avec Coatox, Archéodong et Moufflair, ils avaient une sacrée puissance de feu, mais Giratina n’aimait pas les trouble-fêtes et ordonna à ses esclaves de s’occuper d’eux, lesquels furent sans pitié envers les trois commandants. Pendant ce temps, il s’occupa d’Hélio, qui était épuisé d’avoir autant esquivé les attaques de ses propres pokémon mais refusait de se laisser faire alors il envoya Léviator qui lança Hydroqueue et balaya tous les pokémon présents pour tenter de les « réveiller ». Malheureusement pour lui, il n’était pas du genre à laisser le moindre obstacle se dresser devant lui et bombarda le duo de Ball-Ombre, les atomisant sur le coup avant d’achever Hélio rapidement avec Revenant… Du côté des trois commandants, ils avaient repris la situation en main et appelé tous leurs pokémon d’un seul coup, prenant ainsi l’avantage, car là il ne pouvait pas tous les contrôler, mais il n’en avait rien à faire, il avait quatre puissants pokémon qui feront l’affaire, même pour l’énergie non-psychique. Ordonnant à Démolosse de créer un mur de feu pour stopper les pokémon du trio, il s’exécuta et permit ainsi la fuite de Giratina, qui transporta ceux qui ne savaient pas voler sur son dos. Après avoir éteint le feu, les commandants portèrent secours à leur chef qui était toujours vivant mais avait besoin de soins de toute urgence car sa mort approchait à grands pas.

Fier de cette victoire, Giratina se dirigea vers Frimapic avec un nouveau groupe de puissants pokémon Ténèbre à sa merci. Personne en travers de son chemin, il était définitivement fier de son travail et n’allait pas tarder à faire disparaitre cette région et les Colonnes Lances par la même occasion, donc la seule chance pour Dialga et Palkia de revenir. Cependant, il semblait sous-estimer N qui en plus avait trouvé une aide encore plus précieuse. Se faisant le plus discret possible, il se posa dans la périphérie neigeuse de Frimapic afin de construire la troisième dent et ainsi finaliser son ambition. Il avait un avantage : il connaissait précisément l’emplacement des pics et du moment que tout se passe bien, il leur réserverait une surprise des plus redoutables. Une fois arrivés à la limite nord de Sinnoh, Giratina ordonna la construction de la troisième dent avec les pierres trouvées ça et là dans les environs. Encore une fois, rien ne vaut des pokémon Psy pour un travail rapide et précis, mais avec le feu de Démolosse, ça allait encore.

Quelques longues minutes plus tard, la construction s’acheva et le monstrueux pokémon reprit son macabre drainage d’énergie pour en imprégner l’édifice et ainsi clore sa deuxième étape, après la première qui était de s’échapper du Monde Distorsion et se débarrasser des deux maîtres du temps et de l’espace.

Giratina s’envola alors vers le milieu approximatif de la région et se figea en attendant de se concentrer suffisamment pour faire monter toute cette énergie vers son corps, une manœuvre risquée mais nécessaire s’il veut exécuter son plan comme il l’avait prévu. Malheureusement, N et Cynthia qui scrutaient le ciel avec leur pokémon, l’avaient repéré et se dirigeaient vers lui afin de le stopper dans son élan. Cette dernière ayant choisi Togekiss pour le transport…

-Regarde, Giratina reste immobile. Mais qu’a-t’il en tête ?

-Aucune idée mais nous avons intérêt à l’arrêter tant qu’il ne nous attaque pas !

-D’accord, N on y va ! Mais j’ai comme un mauvais pressentiment…

Sentant les deux gêneurs approcher et ayant accumulé assez d’énergie, il créa une sphère spectrale qui les empêchait de l’atteindre durant le laps de temps qu’il mettait à charger son énergie. Pestant tous deux, ils lancèrent cependant des attaques vers le bouclier pour le percer, mais il était très solide et ne semblait pas laisser apparaitre la moindre trace d’impact, à leur grand regret. Recommençant toujours plus, ils comptaient bien venir à bout de ce rempart protecteur et continuaient de lancer des attaques répétées pour fragiliser un endroit précis, mais c’est alors que Cynthia eut une idée.

-N ! Je viens peut-être de trouver un moyen de percer le bouclier : il faudrait pour ça lancer un rayon et les croiser pour décupler leur puissance.

-Je vois de quoi tu parles, tu veux accroitre l’augmentation d’énergie en mélangeant deux puissants rayons. Oui, ça pourrait fonctionner mais il faut faire vite car il va bientôt…euh…achever son truc là…sa concentration on va dire.

Aussitôt, Cynthia fit appel à Carchacrok tandis que N avait déjà Reshiram. Parfa itement synchro, ils lancèrent une de leurs meilleures attaques : Dracochoc combiné à Flamme Croix qui se joignirent pour former un énorme rayon rouge-bleu qui traversa le bouclier de part en part, frôlant Giratina de très peu. Heureusement, il avait absorbé toute l’énergie des dents alimentées par les plus puissants esprits psychiques de Sinnoh et fit apparaitre un trou noir sous la région qui s’agrandit jusqu’à englober toute l’île entière, petit effet supplémentaire que Giratina n’avait pas prévu mais qui l’arrangeait bien. Peu après, il fut frappé d’un puissant rayon bleu qui le propulsa plus loin dans le ciel ; mais c’était trop tard, le processus avait déjà commencé et Sinnoh s’enfonçait dans les ténèbres à une vitesse plus rapide qu’il ne l’aurait imaginé.

-Malédiction !!! Il a créé un trou noir sous la région ! Mais comment a-t’il pu faire ça tout seul ? C’est impossible ! Un tel pokémon ne peut pas engloutir une région toute entière et la rayer de la carte !

-….Tu as raison, Cynthia, c’est impossible, il a dû forcément obtenir de l’aide d’autres puissants pokémon.

Giratina avait gagné, même si il est très affaibli aussi par l’attaque de Reshiram. Le trou noir continuait d’engloutir Sinnoh et ses habitants et personne ne pouvait plus l’en empêcher. Impuissants, Cynthia et N regardèrent avec horreur la région disparaitre petit à petit…

Giratina avait gagné.

Chapitre 7 : Déchu

Les secondes s’écoulaient comme des minutes, plus Sinnoh sombrait dans la noirceur des ténèbres et plus elles s’allongeaient. N et Cynthia regardaient cet horrible spectacle et ne pouvaient que s ‘en prendre à eux-mêmes… Pendant ce temps, l’océan se refermait sur l’espace tout à coup plus vide créé par l’absorption, ne laissant qu’un gigantesque écart rempli d’eau séparant deux régions. Sinnoh avait cessé d’exister et avait entrainé Almia avec, faisant d’une pierre deux coups.

-…..Je suis indigne du titre de Maître de la Ligue…Je n’ai pas pu empêcher la région que je suis censée protéger de disparaître. Et en plus, Almia a subi le même sort ! C’est un cauchemar !

-Ne dis pas ça, nous n’avions pas prévu qu’il utiliserait un surplus de pouvoir pour se protéger. Personnellement, je suis terriblement déçu, je n’ai même pas réussi à le transpercer ! Nous manquons d’entrainement, Reshiram, il va falloir corriger cette petite faiblesse à partir de la prochaine fois…

-Nous avons perdu. Sinnoh, tous ces habitants, perdus pour toujours. Il faut trouver le moyen de la faire revenir et rapidement, pour que ces régions soient les seules ?


N baissait la tête, sa casquette cachant ses yeux. Il serrait ses poings tellement fort qu’elle laissaient apparaitre de gros nerfs sur leur surface ; il était fou de rage et n’allait pas tarder à exploser. Reshiram, lui, fulminait en voyant la rage de son dresseur l’envahir et dégageait une intense aura incandescente qui faisait grimper la température à vingt mètres autour de lui. Tous deux étaient décidés à ramener Sinnoh et ainsi traquer Giratina et prévoyaient de de partir le plus tôt possible.

-Cynthia, je sais que c’est moi qui ai demandé, mais je tiens à me passer de toi pour cette fois-ci… Je compte traquer Giratina jusqu’à le capturer, même si nous devons passer des nuits blanches. Nous explorerons le ciel et si jamais il remontre le bout de son nez une seule seconde, Reshiram et moi lui ferons regretter d’avoir quitté le Monde Distorsion !!!

-N…Bon, comme tu veux. Mais puisque Sinnoh n’existe plus, je ne suis plus son maître, donc je n’ai plus rien à faire au-dessus de cette immense étendue d’eau.

Le duo partit donc dans la seconde dans une violente poussée de Reshiram qui le propulsa à une vitesse tellement élevée qu’ils avaient presque atteints la région suivante. Cynthia, quant à elle, vola sur un petit îlot pour se reposer et faire reprendre des forces à Togekiss qui s’était surpassé en la portant aussi longtemps dans les airs. Carchacrok, lui, était à plat après avoir utilisé son attaque tant de fois avec à chaque fois toute sa puissance. Pour N, son plan était simple : trouver cette ordure et l’anéantir avant de le renvoyer dans son Monde et de refermer la distorsion dans le continuum espace-temps. D’habitude, il aurait simplement pris son temps pour réfléchir à la bonne stratégie mais il n’avait pas le temps pour ça, il devait agir très vite pour éviter une nouvelle hécatombe.

Pendant ce temps, Giratina se dirigeait vers Kanto, plus au sud, qui abritait tout autant de pokémon Psy, Safrania par exemple, ou la Ligue avec des pokémon Spectre et Ténèbre à la clé. Il était quand même fier de son travail puisque le trou noir s’est étendu à Almia et l’a fait disparaitre avec. Un coup terrible pour un plan qui visait juste Sinnoh et qui avait fait un millier de victimes en plus, si pas des millions. Il ne savait pas encore quel pokémon possédaient les membres de la Ligue mais espérait qu’ils aient de très bons éléments pour qu’il puisse encore plus accumuler de l’énergie pour alimenter une dent en plus et avec un peu de chance, agrandir son emprise à une autre région… Volant toujours plus loin, il ne faisait pas attention à un éventuel poursuiveur, et c’est bien ce qui pourrait lui valoir une défaite.

Apercevant le Cap Azuria au loin, Giratina amorça sa descente mais une colonne de feu le frappa et le fit s’écrouler au sol de tout son poids. Heureusement, le soleil ne se levait pas avant une heure et personne ne remarquerait leur présence, une affaire réglée en deux temps trois mouvements pour N et un compte à rebours pour son adversaire, qui voulait bénéficier de l’effet de surprise pour réussir son coup au mieux. Il se releva et disparut instantanément pour frapper N en plein vol et le faire chuter de son compagnon, qui le rattrapa par le col de son t-shirt avec les dents pour ne pas qu’il tombe de trop haut. Après avoir posé son dresseur à terre, il concentra son attaque pour éliminer leur adversaire mais il esquiva partiellement. Reshiram était doué pour l’attaque à distance et c’est sur ça que Giratina comptait ; néanmoins, N avait tous ses pokémon avec lui et allait choisir un partenaire qu’il ne prenait que dans les pires urgences. Maintenant sur le sol, il pouvait entrer en jeu, puisque la situation est plus qu’urgente et que lui seul est capable de le vaincre. Lucario ? Non. Gardevoir ? Désavantagé par son type. En revanche, il y en avait un qui possédait un avantage : Zoroark. De son caractère sadique et impitoyable, il faisait l’adversaire idéal pour un monstre tel que Giratina.

-Zoroark, je ne t’apprends pas que la situation est critique, j’ai donc besoin de toi. Je n’ai qu’un ordre à te donner : détruit-le. Mais laisse-le en vie pour pouvoir le ramener dans son monde par contre. Tu as carte blanche !

Le combat entre deux abominables pokémon s’apprêtait à débuter. Qui des deux en sortira vainqueur ? Qui sera le plus fort ? La question demeurait intacte, même sachant que Zoroark est moins puissant que son opposant. La force ne fait pas tout, il faut savoir frapper au bon endroit et exploiter les faiblesses de l’adversaire pour frapper un grand coup dedans. Le soleil ne tarderait pas à montrer le bout de son nez et pourtant, le combat aurait lieu ; Giratina se fichait maintenant de son effet de surprise, il avait une occasion en or de se débarrasser de N et de ses pokémon. Il pourrait très bien essayer de posséder Zoroark mais il avait une telle noirceur au fond de lui qu’il n’était pas sûr d’y arriver, bien qu’il ait réussi bien plus gros comme prise de contrôle. Non. Il voulait l’anéantir de ses propres mains, avec la puissance de son esprit et celui qu’il avait accumulé précédemment.

Le combat débuta en un éclair, Giratina disparut en une fraction de seconde pour lancer Revenant et avoir son ennemi par l’effet de surprise, mais ce dernier avait un instinct surdéveloppé et pressentait sa présence par l’odeur. Fixe et imperturbable, Zoroark guettait son assaut en entourant ses bras d’une énergie mauve-noire sinistre. Ouvrant un peu plus les yeux, il se retourna et donna un puissant coup de Griffe Ombre sur le visage de Giratina qui était apparu derrière lui et s’apprêtait à lancer son attaque. Voyant que visiblement il ne viendrait pas à bout de son opposant, Giratina bombarda sa cible de Ball-Ombre avec une rapidité surprenante et inhabituelle qui frappa Zoroark de plein fouet mais résista au vu de son avantage de type. Ses bras s’illuminèrent alors d’une lueur sombre telle une un ciel sans lune et courut à toute vitesse vers son ennemi qui se protégea tout à coup avec la même sphère spectrale que dans le ciel il y a quelques heures de ça. Fier de sa nouvelle capacité, il mit beaucoup d’énergie pour résister à son assaut, ce qui eut pour effet de stopper net l’attaque de Zoroark, à son grand bonheur.

N vit alors que son pokémon n’y arriverait pas tout seul, il monta sur Reshiram et agrippa ce dernier avant de s’envoler et prendre de l’élan. Il comprit tout de suite la manœuvre et se propulsa depuis le pokémon Feu et joignit ses bras en croix. Giratina n’avait plus la force de se déplacer dans sa sphère mais comptait tout donner pour résister assez longtemps pour trouver une solution à son problème. Tel une comète, il transperça le bouclier de Giratina et le frappa d’une puissance inimaginable, provoquant un énorme cratère dans la pelouse.

Zoroark 1-Giratina 0

Le pokémon spectre était très mal en point depuis cette attaque foudroyante et ne parvenait plus à se relever que difficilement. Il avait cependant trouvé une alternative et rassembla aussitôt l’énergie qu’il lui restait. Au moment où N s’approcha de lui pour le capturer, il créa un énorme trou noir sous le trio. Il poussa un gros juron et ordonna à Reshiram de l’emporter dans les airs afin de l’en extirper mais il n’avait aucun appui solide sur lequel prendre de l’élan pour s’envoler. Zoroark, Reshiram et N étaient condamnés à sombrer aux aussi dans les ténèbres, n’ayant même pas la possibilité de prendre une branche d’arbre ou d’appeler à l’aide car c’était l’aube et personne n’était dehors à cette heure. Quoique…

Une jeune femme aimait se balader le matin au Cap d’Azuria et venait d’assister impuissante à la chute de N et des deux pokémon inconnus qui étaient avec lui. Giratina venait d’éliminer probablement la seule menace encore existante (?) et avait à présent le monde à sa merci…

À SUIVRE…Mwa ha ha ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chaos et destruction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bois : créateur de Destruction et de Chaos.
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon RPG V3 :: Hors RPG :: Flood-
Sauter vers: