Entrez dans un nouveau monde, une nouvelle région, et découvrez Pokemon sous un autre angle dans ce RPG.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Orandrie, coule sur l'azur et l'éther

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orandrie Moloure

avatar

Messages : 1
Pokedollars : 1933
Date d'inscription : 09/08/2012
Localisation : Le centre du monde

Fiche du voyageur
Niveau: 1
Expérience du personnage:
0/0  (0/0)
Liste de vos RP en cours:

MessageSujet: Orandrie, coule sur l'azur et l'éther   Jeu 9 Aoû - 14:06





• Bien le bonjour, je suis le Prof.Delfixyon, qui es-tu ? •
    Quel est ton nom ? : Orandrie Moloure ! Ce nom figurera un jour dans l'Histoire !

    Es-tu un garçon ou une fille ? : Un mâle, avec une conviction virile.

    Et tu es né quand ? La veille du troisième millénaire, en l'an 2000. Le 8 mai, alors que les fleurs s'ouvraient sur le monde, pour accueillir toute la chaleur qu'avaient à offrir les lueurs du globe incandescent, et que les arbres pudiques se vêtaient d'une ramure de jade.

    Quel camp as-tu choisi ? Orandrie Moloure est un professeur ! Orandrie Moloure veut bien l'être, mais en revanche, il refuse la barbe des vieillards séniles, qui ont davantage l'air de témoignages historiques que d'hommes qui ont le regard perdu dans l'avenir !

    Et quel est ton rang ?: Un professeur en génétique. Le curieux personnage que je suis erre dans sa quête inlassable du point génésiaque des Pokémon, et de ce qui a engendré une diversité telle. Comment ont-ils évolué ? Quel est leur ancêtre commun à tous ? S'ils sont originaires du même monde que nous, avons-nous finalement quelque lointain aïeul en partage avec ces bêtes savantes pour lesquelles nous éprouvons force respect et affection ?








• Dis-moi en un peu plus sur toi •
    Description Physique : Hissé sur son mètre soixante-quinze, Orandrie ne ternit jamais son visage d’ivoire d’expressions tristes, affichant souvent un sourire plein de mélancolie ou un rictus riche en malice. Sa silhouette élancée lui garantit une certaine agilité, bien qu’il soit plus maigre que musclé. Sa crinière blonde, toujours désordonnée, règne sur un visage taillé par des doigts d’ange. Sous ses prunelles d’un marron doucereux, son nez grec et mutin rehausse ses fines lèvres rosées, comme un bouton de fleur posé sur son visage. Ses longs doigts suivent sa silhouette gracile, ciselés pour épouser les touches de quelque piano. Il parle d’une voix douce et toujours dépourvue d’aigreur, et a une démarche céleste, comme s’il volait entre chacun de ses pas, curieux et vagabond comme une abeille de fleur en fleur.

    Description Morale : Altruiste, Orandrie a toujours été accoutumé au partage, se donnant à lui-même pour injonction de toujours aider ceux qui attendent que se tende une main. Mais malgré cela, il reste plutôt amoral et peut se présenter très égoïste, fier de ce qu’il fait et abhorrant l’échec. D’une grande et vive sagacité en dépit de son apparence innocente, il est adepte d’un cynisme acerbe. Esthète confirmé, il apprécie toutes les belles choses, mais peut trouver dans la laideur quelque recherche digne de l’intérêt le plus pressant. Taciturne, il est plutôt solitaire si l’on excepte la compagnie d’Erebos, mais peut s’avérer très volubile, sans être ennuyeux –parce qu’il ne dit que des choses intéressantes, évidemment, bougres !-, avec les personnes qui montrent du respect et de la sympathie pour lui. C’est son effroi de la souffrance et des sentiments tourmentés qui l’encourage dans son esseulement d’ermitage.

    Pokémon : Erebos est le nom qu'Orandrie a donné à son Spectrum. Ils sont compagnons de route, et ont l'un pour l'autre un amour réciproque presque fraternel. Ne le mettant pas dans une PokéBall, pour ce qu'il considère son ami comme son égal, orandrie se confie beaucoup à lui. Malgré son apparence funeste, Erebos sourit toujours et aime beaucoup plaisanter, mais il sera un instrument d'épouvante contre ceux qui veulent nuire au garçon.

    Raconte-moi ton histoire : La houle persécutait le littoral, voulant marier vainement son écume à la terre, qui s’offrait aux abysses, inerte et patiente. La cavalcade de l’azur ne parvenait jamais à ravir les faveurs de cette femme muette. L’océan était un monstre bruyant, qui plongeait les côtes dans un capharnaüm indomptable, et pourtant ses profondeurs étaient l’empire du silence. C’est comme si l’angoisse de la quiétude terrestre y avait été couronnée pour honorer ces marins épris des horizons infinis, qui avaient perdu la vie dans les bras de cette bête envoûtante, gisant dans ces tréfonds marins.

    Orandrie s’imaginait la vie fourmiller à l’abri du tumulte des hommes, là, face à lui, mais évanescente. Elle était jouxte et lointaine. Le garçon aimait retrouver le reflet de son âme devant ces spectacles qui liaient au jour la nuit, ces instants si brefs qu’ils paraissent comme ces nuages que la force du soleil efface, rendus invisibles par sa lumière qui irradie. Les aurores, avant de faire briller la plage comme une étendue de mille joyaux, la teintait d’une couleur nacrée qu’il n’avait admirée qu’en ces lieues reculées.

    « Papa est là-bas ! Papa est là-bas ! » répétait-il en criant devant l’océan, à sa grand-mère, pendant ses tendres années. Il était né dans un petit village de la côte, où l’on vivait reclus de pêche et de bizarreries vendus aux voyageurs qui passaient là. Il fallait être un initié pour trouver dans les monts et vallées les sentiers qui menaient jusqu’à ce village, incrusté dans la paroi rocailleuse, et qui surmontait le front de mer. Sa mère était une dresseuse, qui parcourait le monde en quête de nouveaux Pokémon et de sensations fortes, une femme libre et volatile, éprise du combat et de la découverte, qui faisait montre pour les choses historiques du plus grand intérêt. Son père, lui, était un marin né dans ce village, qui partait tôt le matin et rentrait au zénith, s’occupant jusqu’au crépuscule de son esquif branlant. Après avoir accouchée, sa mère était restée une année auprès de sa progéniture pour s’en aller à nouveau, ne revenant que pour les occasions.

    Ainsi, c’est la grand-mère d’Orandrie qui l’éleva, une vieille dame pleine de sagesse et d’amour pour la nature. Elle lui transmit cette passion platonique, et il ne se lassa jamais de contempler les merveilles dont regorgeaient les environnements. Cette même passion le contraignit. Il s’en alla loin de cette mer que son cœur avait épousée, de cette montagne qui l’avait engendré. Fier que ces parents fussent des aventuriers qui poursuivaient l’inconnu, il entreprit d’étudier les mystères des Pokémon, son propre Graal. Il apprit, dans les cités de métal et de verre, à rechercher auprès d’éminents scientifiques qui s’agitaient avec cet empressement caractéristique d’un appétit de Gnose insatiable.

    C’est au cours de son odyssée de laboratoire qu’il rencontra son compagnon de fortune, un Spectrum qu’il nomma Erebos, et avec lequel il noua un lien de forte empathie. Primesautier et enorgueilli d’avoir une âme qui ferait route avec lui, il abandonna la sécurité badine des salles blanches pour s’aventurer sur les chemins du péril. Enquêtant sur le terrain, ce scientifique improvisé eut vite vent de l’Eden suspendu dans l’éther. C’est pourquoi il entreprit une marche jusque là-bas et, grâce à l’Asencerion. Déterminé à trouver les origines des créatures qui ornent la vie des hommes de joies uniques, il parcourt donc Alma avec son éternel ami.

    Code : Code validé par Delfixyon.







• Et qui es-tu réellement ? •
    Prénom : Consonne. Voyelle. Voyelle. Consonne. Consonne. Voyelle. Voyelle. Consonne. Voyelle.

    Age : Une majorité arrachée du bout des bras !

    Sexe : Spécimen phallique.

    Passion : Les arts qui sont à ma chair comme le sang entre vos veines. La littérature, seule femme pour laquelle je me départisse de mon orgueil et m'agenouille, lui livrant ma faconde, et mon coeur, et ma vie. Le théâtre, que je pratique avec la ferveur d'un soupirant pour sa dulcinée, offrant toute ma haine et ma peine jusqu'au précipice de mes larmes et la bordure de mes lèvres. La philosophie, pour ce que rire est le propre de l'homme ! La musique, domaine dans lequel mon éclectisme est acculé jusqu'à son paroxysme, de Mc Solaar à Stravinsky, sans omettre Gainsbourg ou Chateau Marmont. Le cinéma, naturellement ; la quintessence de la cinéphilie. Et j'exècre les philistins. Mais, je pourrais étaler ma billevesée sur des pages entières sans me lasser de parler de ces choses qui devraient avoir leur trône dans l'esprit dans chacun.

    Votre avis sur le forum ? : Son esthétique est plaisante, et son scénario ingénieux.

    Pokemon favori ? Eoko. Pyrax, également, mais je suis ignare sur cette génération-là. Donc, non. Seulement Eoko, le carillon sans utilité attestée.







_________________
    L'amour est une ambroisie qui gît dans une clepsydre. La mécanique de la passion la tourne comme un supplicié pour en verser la liqueur, funambule jouant entre les cordes et le vide, tortionnaire qui agite l'échéance de ce temps sans fin. Les périodes effacent les souvenances, mais aucune ère n'altère les plaies du coeur qui demeurent à jamais béantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onizaki Takuma
Conseil des 4
avatar

Messages : 189
Pokedollars : 2280
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 21
Localisation : Monaco

Fiche du voyageur
Niveau: 1
Expérience du personnage:
0/100  (0/100)
Liste de vos RP en cours:

MessageSujet: Re: Orandrie, coule sur l'azur et l'éther   Jeu 9 Aoû - 15:06

Pour commencer, je te souhaite la bienvenue, et espère qu'en ce forum tu y trouvera bonheur et amis ^^

Bon, maintenans, une analyse de ta fiche de présentation :
- Félicitation pour ton vocabulaire très varié et soutenu, on voit tout de suite que tu as la littérature dans le sang ^^
- Yeah, enfin un autre scientifique ! Very Happy
- Une histoire pas vraiment courte, pas vraiment longue, et d'autant plus, bien rédigée.

Je pense avoir fais principalement le tour ... tout cela pour te dire ... que je te valide ! ^^

Il ne te reste plus qu'à attendre la validation d'un autre admin/modo pour pouvoir être officiellement validé et pouvoir RP ^^

Voila, au plaisir de te relire et de RP avec toi ^^ (Même si mon niveau d'écriture est bien moindre que le tien x'))

_________________

Merci à Red Black pour cette sign Very Happy


Merci à Tetsuo Kanjiri pour cette sign' trognon ♥️ !!!


Merci à Tailer pour cette sugn' de Luffy Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prof.Delfixyon
Admin
avatar

Messages : 132
Pokedollars : 2212
Date d'inscription : 22/04/2012

Fiche du voyageur
Niveau: 1
Expérience du personnage:
0/100  (0/100)
Liste de vos RP en cours:

MessageSujet: Re: Orandrie, coule sur l'azur et l'éther   Ven 10 Aoû - 10:52

La fiche est correcte, je te valide.

Tu peux à présent RP sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemonrpgv3.probb.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orandrie, coule sur l'azur et l'éther   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orandrie, coule sur l'azur et l'éther
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )
» Roche où Coule l'Eau du Glacier U-C
» En Norvège, de la bière coule des robinets...
» Quand le bâteau coule, les rats quittent le navire!!!!
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon RPG V3 :: Tout sur vous :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: